Plastie mammaire de réduction – Cure d’hypertrophie mammaire

hypertrophie-mammaireLa plastie mammaire de réduction se propose de diminuer et de remodeler des seins trop gros dits hypertrophiques.
L‘hypertrophie mammaire est définie par un volume de seins trop important par rapport à la morphologie de la patiente. Cet excès de volume s’accompagne souvent d’un affaissement des seins (ptose mammaire) et parfois d’une asymétrie.
Outre la disgrâce, l’hypertrophie mammaire peut provoquer des douleurs du cou et du dos ; elle occasionne des difficultés vestimentaires et entrave la pratique de certains sports. Il existe aussi fréquemment un retentissement psychologique et sexuel chez ces patientes.

Principe de la plastie mammaire de réduction

La plastie mammaire de réduction a pour but la réduction du volume des seins, la correction de la ptose et d’une éventuelle asymétrie, afin d’obtenir deux seins symétriques et harmonieux, ascensionnés et de volume adapté à la morphologie de la patiente. Les aréoles sont aussi réduites et ascensionnées.

Indications de la plastie mammaire de réduction

 A qui s’adresse la plastie mammaire de réduction ?

La plastie mammaire de réduction s’adresse à toutes les femmes qui souffrent d’un excès de volume de leur poitrine. Cette intervention peut être pratiquée à tout âge mais on conseille d’attendre la fin de la croissance pour opérer. Il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir eu des enfants et l’allaitement reste possible après la chirurgie.
L’hypertrophie mammaire concerne aussi de nombreuses femmes après la ménopause et constitue une excellente indication opératoire même tardivement dans la vie.

Ce qu’on peut attendre de la plastie mammaire de réduction

La plastie mammaire va réduire la taille des seins et des aréoles en assurant une bonne symétrie et la remise en bonne position de la poitrine.

La consultation

L’examen clinique apprécie le volume mammaire, eu égard à la silhouette générale. La morphologie des seins est aussi prise en compte, symétrie , degré de ptose, plasticité de la glande, tous éléments qui permettront au chirurgien de choisir la technique chirurgicale la plus adéquate pour votre cas.
Toute l’information nécessaire à la compréhension de votre traitement vous sera fournie lors de cette consultation. Des documents vous seront remis afin de vous permettre de relire tranquillement chez vous les éléments indispensables à votre décision et de pouvoir poser des questions complémentaires lors de la consultation suivante qui sera gratuite.
Les conseils et prescriptions post-opératoires sont résumés dans une fiche personnalisée.
La plastie mammaire de réduction bénéficie d’une prise en charge partielle par l’assurance maladie si le volume réséqué atteint 300g par côté. Un devis pour les compléments d’honoraires vous sera soumis. Ils peuvent être pris en charge, tout ou partie, par votre mutuelle complémentaire selon le contrat que vous avez souscrit.

Un bilan sanguin est réalisé ainsi qu’un bilan radiologique des seins (échographie, mammographie). Une consultation anesthésique pré-opératoire est programmée au moins 48 heures avant votre entrée ; le médecin anesthésiste vous exposera toutes les modalités de son geste.
L’arrêt du tabac est vivement recommandé ; tout médicament contenant de l’aspirine est proscrit. Vous arriverez en clinique à jeun depuis plus de 6 heures.

L’intervention

Le déroulement

Préparation et tracé

Les tracés sont effectués en salle d’opération et des clichés photographiques sont pris.

Anesthésie

Le mode d’ anesthésie retenu est une anesthésie générale.

Les gestes

L’intervention nécessite l’ablation de la glande en excès mais aussi de la peau. On conserve un volume en harmonie avec la silhouette de la patiente et conforme à ses désirs. Ce volume mammaire résiduel est ascensionné, concentré et remodelé. Les tissus enlevés font l’objet d’une analyse histologique.
Il faut ensuite adapter l’enveloppe cutanée et aussi diminuer et remonter les aréoles , en retirant la peau en excès afin d’assurer un bon galbe aux seins réduits. Des drains sont le plus souvent laissés en place pour 24 h.
Les cicatrices ont généralement la forme d’un T inversé avec trois composantes :une circulaire autour de l’aréole entre la peau rose et la peau blanche, une verticale, et une horizontale, dissimulée dans le sillon sous-mammaire. La longueur de la cicatrice horizontale est proportionnelle à l’importance de l’hypertrophie et de la ptose. Les sutures sont effectuées au fil résorbable . Un pansement modelant, avec des bandes élastiques en forme de soutien-gorge, est confectionné.
La durée de l’intervention est comprise entre deux à quatre heures selon l’importance de l’hypertrophie. Le séjour en clinique est généralement de 24 à 48 H.

Variantes techniques

Lorsque l’hypertrophie et la ptose sont modérées, on peut réaliser une méthode dite « verticale » qui permet d’éviter la cicatrice transversale dans le sillon sous-mammaire et ainsi de réduire la rançon cicatricielle à ses composantes péri-aréolaire et verticale.

Les interventions associées

On peut réaliser dans le même temps une réduction des bourrelets latéraux du thorax par une lipoaspiration.

Suites opératoires de la réduction mammaire

Les suites opératoires sont en général peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques simples. Un gonflement (œdème) et des ecchymoses (bleus) des seins, ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras sont fréquemment observés.

Le premier pansement est retiré au bout de 48 heures et remplacé par un pansement plus léger et le port d’un soutien-gorge de sport assurant un bon maintien de la poitrine. Le soutien-gorge est porté pendant environ un mois. Les fils de suture, s’ils ne sont pas tous résorbables, sont ôtés au bout d’1 à 2 semaines
Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 8 à 15 jours qui vous sera délivré pour votre employeur. On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.
Un délai de 6 mois devra être observé pour programmer une grossesse.
L’observance par la patiente des consignes données par le chirurgien est essentielle.

Le Docteur Sylvie ABRAHAM vous garantit un suivi personnalisé consciencieux et prévenant. Vous pouvez la joindre à tout moment, 24h/24, pour toute question post-opératoire. Les consultations post-opératoires sont comprises dans le devis.

Les résultats

Les progrès chirurgicaux et les techniques actuelles de plastie mammaire de réduction permettent aujourd’hui l’obtention de résultats naturels et esthétiques, tout en écartant au maximum les risques postopératoires ainsi que les complications.
Si le volume est appréciable au bout de 2 mois, le résultat esthétique ne peut être jugé qu’au bout d’un an après l’intervention : la poitrine a alors un galbe harmonieux et naturel, symétrique ou très proche de la symétrie.
Les cicatrices, s’estompent en général progressivement pour devenir peu visibles avec le temps. Il convient simplement d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à leur atténuation et d’observer pendant cette période une bonne surveillance, au rythme d’une consultation environ tous les trois à six mois pendant un an.
Le sein opéré est un sein qui reste naturel et sensible, notamment aux variations hormonales et pondérales.

Le Docteur Sylvie ABRAHAM réalise elle-même l’intervention et en assure le suivi post-opératoire ; elle saura vous accompagner tout au long de votre projet, avant , pendant et après l’opération.

En conclusion, la plastie mammaire de réduction est une intervention fiable qui donne dans la très grande majorité des cas de très bons ou d’excellents résultats en termes de bénéfices fonctionnels, esthétiques et psychologiques.

Page réalisée d’après les fiches d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SOF.CPRE). Pour consulter la fiche d’information sur la chirurgie de l’hypertrophie mammaire, cliquez ici

Contrairement aux actes de chirurgie esthétique pure, la plastie mammaire de réduction pour hypertrophie peut bénéficier d’une prise en charge partielle par l’assurance maladie sous certaines conditions. Il faut en effet que le poids de résection pour chaque côté atteigne 300 grammes. C’est presque toujours le cas pour les véritables hypertrophies.

C’est lors de la consultation que le Docteur Sylvie ABRAHAM, chirurgien esthétique à Paris, sera en mesure de vous dire grâce à sa grande expérience si vous entrez dans ce cadre en prévoyant la quantité de glande à enlever.

Dans ces conditions la  prise en charge est automatique et ne nécessite pas de procédure d’entente préalable pour l’assurance maladie.

La totalité des frais d’hospitalisation est donc prise en charge par l’assurance maladie et vous n’aurez même pas à en faire l’avance.

Un devis comportant les compléments d’honoraires du chirurgien et ceux de l’anesthésiste vous sera soumis . Ces honoraires peuvent être remboursés, tout ou partie, par votre mutuelle complémentaire selon le contrat souscrit . Vous pouvez donc consulter le tableau de garanties de votre contrat ou transmettre  à votre mutuelle votre devis comportant le code de nomenclature de la sécurité sociale afin de connaître le montant de votre remboursement

Seule la première consultation est payante. Les consultations suivantes sont gratuites ainsi que les consultations de suivi.

N'hésitez pas à contacter le cabinet du Docteur Sylvie Abraham, Chirurgien esthétique à Paris.
Vous pouvez nous joindre par téléphone au 01 47 27 30 00 du lundi au vendredi de 10h à 19h.

Vous pouvez également insérer votre demande pour toute question concernant une intervention de chirurgie esthétique dans le formulaire ci-dessous.

Nous sommes présents pour vous informer et vous accompagner dans votre recherche d'informations sur la chirurgie esthétique et la médecine esthétique. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos interrogations ou à toutes demandes de renseignements dans les délais les plus brefs…