Lichen vulvaire

TRAITEMENT DU LICHEN VULVAIRE PAR MEDECINE REGENERATIVE

Le lichen vulvaire ou lichen scléro-atrophique est une maladie chronique inflammatoire de la vulve occasionnant des lésions évolutives à type de plaques blanches fibreuses, source de démangeaisons,  de douleurs et parfois de fissures aggravées par les rapports sexuels

Elle peut toucher les femmes à tout âge, même les jeunes filles et s’aggrave souvent à l’approche de la ménopause.

C’est une maladie auto immune dont l’origine est mal connue mais elle n’est ni contagieuse ni d’origine infectieuse . Il ne faut pas le confondre avec son homonyme le lichen qui est un champignon

Son évolution est chronique d ‘où la nécessité d’un traitement pour soulager la patiente et limiter son évolution qui peut détruire la vulve et dans 5% des cas devenir cancéreuse.

A côté des traitements classiques, la médecine régénérative apporte de nouvelles solutions très intéressantes

 

Quels sont les symptômes d’un lichen scléreux vulvaire ?

Il se manifeste par des démangeaisons de la vulve obligeant les patientes à se gratter d’où une irritation constante. Elles peuvent aussi ressentir des brûlures pour uriner.

La peau de la vulve devient peu à peu blanche, lisse et brillante avec des  plaques nacrées pouvant gagner le périnée et la région péri-anale ; elle s’amincit et se fragilise provoquant des saignements.

La vulve se déforme progressivement ; les petites lèvres peuvent fusionner avec les grandes lèvres et même disparaître tandis que le capuchon du clitoris peut se resserrer. On observe parfois une quasi-disparition des reliefs vulvaires. L’orifice vaginal se rétrécit progressivement jusqu’à rendre impossible tout rapport sexuel.

Une biopsie faite au cabinet sous anesthésie locale viendra confirmer le diagnostic

 

QUELS SONT LES TRAITEMENTS POSSIBLE ?

Le traitement est indispensable pour freiner l’évolution de la maladie qui a souvent tendance à s’aggraver avec les années.

 

1- LE TRAITEMENT CLASSIQUE

Les dermocorticoïdes (CLOBETASOL 0,05 %) en application locale ont longtemps constitué le principal traitement qui doit être utilisé  avec précaution et avec un suivi médical régulier.

Malheureusement ce traitement ne peut que freiner l’évolution mais ne permet ni de guérir la maladie ni de régénérer les tissus atteint par la maladie. Quant au laser il n’est pas indiqué en cas de lichen vulvaire.

 

2- LA MEDECINE REGENERATIVE

La médecine régénérative  a permis de révolutionner  le traitement du lichen.

LE PRP ET LE NANOFAT sont utilisés depuis quelques années dans le traitement du lichen.
Le PRP, plasma enrichi en plaquettes , et le nanofat (réinjection de graisse traitée) sont reconnus comme des avancées remarquables non seulement pour freiner la maladie mais pour régénérer les dégâts du lichen

Le PRP est utilisé dans différentes sphères de la médecine, telle que la médecine sportive, en rhumatologie et  en chirurgie pour certaines interventions pour accélérer le temps de cicatrisation (chirurgie du cuir chevelu)

  • Le PRP (PRP) est obtenu après traitement du sang du patient  Le PRP est donc un produit autologue, c’est-à-dire qui provient de la personne elle-même, il n’y a aucun risque d’intolérance. On effectue une prise de sang au patient, puis le sang est centrifugé pour en séparer les différents éléments. Seule la couche riche en plaquettes est réinjectée au patient au niveau de la zone à traiter.
  • Le traitement du lichen par PRP consiste en des micro- injections intradermiques qui ne sont pas douloureuses grâce à une anesthésie de contact suivie d’une anesthésie locale. LePRP libère des facteurs de croissance qui stimulent de façon naturelle le derme de la peau, ce qui accélère sa régénération et ralentit le processus inflammatoire. La qualité de la peau et de la muqueuse s’en voit donc grandement améliorée (texture, épaisseur, pigment)

La nanofat est un procédé de purification de la graisse de la patiente. La graisse est prélevée sur la patiente par liposuccion. Afin d’en extraire les facteurs régénératifs la graisse est traitée par filtration afin de ne garder que les principes actifs et l’extrait obtenu va être réinjecté dans la vulve

PRP ET NANOFAT vont permettre d’améliorer la qualité de la peau de la région vulvaire

en stimulant la régénération des vaisseaux sanguins, des nerfs et des tissus.

La vulve redevient plus souple, plus sensible et plus élastique.

 

3- LA CHIRURGIE

Enfin ce n’est que  dans les cas  très évolués où le rétrécissement de l’entrée du vagin empêche les rapports sexuels qu’un geste chirurgical  était indiqué.

La médecine régénérative marque une grande avancée pour le traitement du lichen vulvaire dont elle permet la guérison et évite d’en arriver à la chirurgie

N'hésitez pas à contacter le cabinet du Docteur Sylvie Abraham, Chirurgien esthétique à Paris.
Vous pouvez nous joindre par téléphone au 01 47 27 30 00 du lundi au vendredi de 10h à 19h.

Vous pouvez également insérer votre demande pour toute question concernant une intervention de chirurgie esthétique dans le formulaire ci-dessous.

Nous sommes présents pour vous informer et vous accompagner dans votre recherche d'informations sur la chirurgie esthétique et la médecine esthétique. Nous nous ferons un plaisir de répondre à toutes vos interrogations ou à toutes demandes de renseignements dans les délais les plus brefs…




Veuillez vérifier que votre email est correct avant d'envoyer votre message.